PORTRAIT : Bettina Jacquet, Une entrepreneuse qui a du chien

 

Bettina Jacquet a effectué un revirement de carrière à 360°. Quittant le monde de l’administration pour se tourner vers une passion inavouée depuis longtemps : celle des soins et du bien-être canin.

Grandissant avec les animaux, cette entrepreneuse s’est dévouée à mettre en place un projet qui résonne avec ses valeurs et envies professionnelles. Nom d’une truffe propose un service de promenades et de toilettage canin : des rendez-vous au domicile des gens ou à son salon de toilettage et n’utilise que des produits doux. S’adaptant à chaque chien et ne pratiquant qu’avec des méthodes naturelles, Nom d’une truffe saura sûrement vous ravir.

 

Consultez sa fiche d’entrepreneuse

Dessin par Rapaguva Dessine

 

C’est parti pour votre pitch !

Envie d’une toiletteuse qui saura relooker votre chien en respectant sa race ? Qui s’adaptera à votre senior et apaisera les loulous angoissés ?

Des questions sur son alimentation, sa santé ou son éducation ? Nous vous partagerons nos expériences basées sur les méthodes douces et naturelles. Besoin de promenades durant votre absence ? C’est également possible !

Retrouvez Nom d’une truffe chez vous (communes de Bruxelles Sud ou mentionnées sur nomd1truffe.com) ou au salon de Overijse.

Via des manipulations très douces lors du toilettage (quitte à y mettre plus de temps pour que tout se passe bien), je m’adapte à tous les chiens en respectant leur état émotionnel tout en suivant la volonté du client et en le conseillant.

 

Une petite mamie restée couchée durant 80% du toilettage

 

Qu’est-ce qui vous passionne ?

J’ai toujours adoré pratiquer les arts ainsi que soigner les animaux, d’ailleurs ils ont toujours fait partie de ma famille. Petite, je rêvais de devenir vétérinaire…

 

Ma petite « famille » !

 

Votre parcours professionnel ?

Pendant une dizaine d’années, j’ai travaillé dans les postes administratifs et de vente, des métiers qui ne collaient pas réellement avec mes envies ni valeurs professionnelles. Puis, un jour le vent a tourné et j’ai saisi l’occasion pour monter sur le tremplin. Ma fille avait bien grandi et mes valeurs avaient évolué… C’était le moment pour se lancer dans l’entrepreneuriat. J’ai fait le grand saut !

 

Berger australien après débourrage et coupe ciseaux.

 

Comment avez-vous lancé votre projet ?

J’ai préparé des cartes de visite et des flyers à la maison, je les ai distribués en porte à porte, et j’en ai mis quelques-uns dans les abris de bus. Selon moi, cela n’avait pas vraiment l’allure professionnelle mais au moins je faisais parler de moi, d’autant plus que j’étais la seule toiletteuse du coin.

J’étais sur le point d’être diplômée en esthétique canine et en comportementalisme canin quand j’ai commencé à faire du toilettage à domicile, ainsi que du dogsitting. Puis j’ai collaboré avec un dogwash (bain et séchage pour les chiens, sans la coupe). Ensuite j’ai eu l’opportunité de rencontrer Fanny qui m’a accueillie au salon pour y prester comme indépendante, comme elle.

 

 

Quelqu’un vous a encouragé à vous lancer ?

Oui, ma fille adorée ! Je discutais avec elle de mes aspirations entrepreneuriales. Elle a été ma première fan à l’écoute de ce projet de toilettage et de promenades.

 

Comment avez-vous connu JobYourself ?

Cela faisait un peu plus d’un an que mon idée mûrissait et que je cherchais toutes les informations possibles sur internet (comment devenir une bonne entrepreneuse, quel type de personnalité et de compétences faut-il avoir, comment rentabiliser un projet, quelles aides d’État existent, etc.). C’est au détour d’une de ces recherches que je l’ai découvert le principe des coopératives d’activités. Je me souviens bien qu’à cet instant, je me suis dit « une porte s’ouvre ! ».

 

Un croisé cairn terrier en rolling-coat.

 

Expliquez-nous la période de préparation et de test chez JobYourself ?

Nous y avons travaillé la méthode de travail pour établir un bon business plan, trouver le bon timing pour notre facturation, défendre notre projet et trouver des clients, des fonds, etc. Ce moment de collectif nous a permis d’échanger nos victoires et nos angoisses. C’était enrichissant !

Une fois cette phase de préparation terminée, je suis rentrée en phase de test pour mettre mon « bébé entrepreneurial » sur les rails et tester si c’était viable. Chaque mois, on rencontre notre coach personnel de façon individuelle pour discuter de nos doutes, nos idées, nos problèmes et aussi de l’évolution financière du projet.

 

L’oeil du coach : Stéphane Visentini

“ Bettina est une entrepreneuse décidée qui sait clairement ce qu’elle veut ! Elle fait preuve d’un tempérament fort lui permettant de franchir un à un les obstacles rencontrés dans l’évolution de son projet.

Au fil de son parcours et de nos rencontres, elle a acquis une réelle posture entrepreneuriale : avec autonomie et polyvalence, notamment dans le développement de sa communication et ses démarches de prospection. Cela a abouti à la mise en place de bases solides pour aller de l’avant et la concrétisation de belles collaborations.

Sa reconversion se concrétise chaque jour un peu plus. Je sens que Bettina continue à évoluer pour s’accomplir pleinement, avec à la clé davantage de confiance, de sourires et d’épanouissement. En tant que coach, c’est agréable de la voir se métamorphoser d’un passé professionnel où elle se disait éteinte à une joie de vivre quotidienne. ”

 

Quels sont vos projets à venir ?

Aller de plus en plus loin dans le bien-être du chien, dans tout ce qui touche aux méthodes douces et naturelles. Certaines choses se mettent en place et il y aura d’autres surprises…mais je préfère garder le suspense. Rester informé ! To be continued 😉

 

Un husky qui avait besoin d’un bon débourrage !

 

Un conseil à donner aux personnes qui veulent se lancer ?

Laisser le temps au temps, se former sans relâche, rester positif et déterminé. C’est ce qui permet de garder le cap et donner toutes les chances de réussite au projet.

 

L’accompagnement JobYourself

C’est un filet indispensable pour bien démarrer !

On a beau vouloir devenir entrepreneuse et faire tout pour, ce n’est pas pour autant que c’est évident. Et ça, certaines personnes ne le comprennent pas. Alors se sentir soutenue ainsi et se rendre compte que les autres sont dans le même cas, ça a été très important et positif pour m’aider à me lancer.

Un bichon lors du brushing et de la tonte de finition.

 

Pour moi être entrepreneuse

C’est oser. Être déterminée à rendre sa passion viable.
Je pense que quand on a trouvé notre place, les choses se mettent en place d’elles-mêmes.  Il n’y a pas de hasard !

 

Le plus facile dans votre métier ?

Le plus chouette c’est de voir à quel point les chiens peureux ou traumatisés vont de mieux en mieux au fil des rendez-vous de toilettage. J’adore voir mes clients émerveillés de la métamorphose de leur toutou.

J’apprécie aussi beaucoup recevoir des messages de remerciements pour avoir prévenu des anomalies observées lors du toilettage (qui s’avéraient assez urgentes). Je suis certaine que les chiens sont conscients du bien qu’on leur fait et ils nous l’expriment toujours, chacun à sa façon. C’est pour toutes ces raisons que j’adore mon métier !

 

Votre plus grand défi ?

Le plus difficile est de composer : souvent les gens nous prennent soit pour de basiques tondeuses, soit pour des magiciennes pour qui rien n’est impossible (et surtout en un temps infime).
Tenter de leur faire entendre raison gentiment n’est pas toujours simple…. Il arrive alors que le client reste lors de la séance de toilettage et se rende compte des obstacles rencontrés. Il prend conscience que nos conseils pourraient être utiles !

 

Croisé teckel-cairn en rolling-coat (la cliente demande de garder la rasta sur le crâne).

 

 

Contactez Bettina
bettinajacquet2011@hotmail.com
+32 499 36 00 04
www.nomd1truffe.com