PORTRAIT : Gaelle entreprend pour un sourire

 

Suite à un déclic pour la photographie, Gaëlle effectue une reconversion professionnelle au plus proche de ses instincts et de ses émotions. Employée depuis de nombreuses années, elle a franchi avec succès le passage vers l’aventure entrepreneuriale. Elle a transposé ses valeurs familiales dans son nouveau métier et s’est donc naturellement spécialisée dans la photo de famille, les “Tribes” et les nouveaux nés.

La photographie, conjugue savoir technique et contact intime à créer avec le sujet photographié, surtout s’il s’agit d’enfants et de bébés. Cette entrepreneuse y parvient avec brio, grâce à son empathie et sa bienveillance pour tirer le plus beau sourire et figer dans le temps, un souvenir, une photo de vie ! 

 

Contactez Gaelle

 

Dessin de @rafikidessine

 

 🎥 Abonnez-vous 🎥 à la CHAÎNE YOUTUBE JOBYOURSELF 

 

Ton projet ?

Le studio “Tribe Photography” dans lequel je suis photographe est spécialisée dans :

  • les portraits de famille
  • les photos de grossesses
  • les enfants
  • les nouveaux né et bébés,
  • les photos dans les crèches
  • et enfin, aussi un aspect corporate avec des portraits d’entrepreneurs

 

Pourquoi la photo ?

À la naissance de mon 3e fils, j’ai eu l’occasion de faire une séance photo, une première pour moi ! En le voyant se faire photographier, le déroulement de la séance et le résultat, une émotion très particulière a émergé en moi. Une sorte de déclic (sans mauvais jeu de mot) ! Comme s’il y avait eu un avant et un après. Ce métier me paraissait absolument génial mais je n’ai pas directement conscientisé que je pouvais y accéder.

 

 

 

Une reconversion professionnelle ?

J’ai travaillé de nombreuses années comme employée dans la communication. Un parcours classique dont j’avais fait largement le tour !

Quand la photographe de mon fils a cherché quelqu’un pour faire sa communication je lui ai proposé un échange de services. Pendant 7 mois, elle m’a montré les ficelles du métier, et m’a formée à la photo de famille, et la spécialisation des nouveau-nés.

 

Photo par Lidwine de Bonhome

 

Comment photographier un nouveau-né ?

Le maître mot est Sécurité. Les nourrissons que j’accueille ont à peine 10 jours. Il est donc primordial de créer un climat calme, doux et chaud.
Je prépare mon studio avant l’arrivée de la famille, les décors et les accessoires selon les tons choisis par les parents en amont. Cette séance très spéciale ne s’improvise pas mais lorsque le bébé arrive il faut être capable s’adapter en fonction de ses besoins (change, câlin, repas, colique…).

L’idéal est qu’il dorme pour faire ce qu’on appelle du “posing” et si le bébé a besoin de sécurité ou de retrouver les sensations du ventre de sa mère, je l’emmaillote esthétique pour la photo.
Tout cela demande des apprentissages, des techniques, du matériel adapté, du calme et de la patience mas également une bonne dose de psychologie pour mettre en confiance les parents.

 

 

Tu proposes également des photos business, pourquoi proposer ce service ? 

Je pense qu’une belle photo de profil en dit plus sur nous qu’un grand discours. Surtout maintenant que nous passons la majorité du temps sur nos ordinateurs, il est primordial de se présenter sous son meilleur jour et de montrer sa personnalité, ses qualités. Une photo professionnelle n’est pas forcément austère, et vous n’êtes pas obligé d’avoir l’air « coincé ». Durant une séance professionnelle, je propose plusieurs fonds et vous prenez plusieurs tenues parce qu’il est important de vous présenter de façon différente selon les supports. Vous souhaiterez peut-être une photo plus formelle sur LinkedIn et une photo plus décontractée sur votre site ou sur votre profil professionnel de Facebook.

Durant cette séance, on rit, on se détend et on profite aussi de l’occasion pour vivre une expérience différente. Je reçois des équipes en studio pour qui la séance photo s’apparente à un team building. C’est très fun et ça se ressent dans les photos.

 

 

Ce que j’aime dans la photo ?

 “Quand tu parviens à aller chercher le sourire et l’émotion, tu as tout gagné ! Ton métier est le plus beau du monde, les gens sont en pleurs et ils te remercient de leur offrir un héritage émotionnel qui n’a pas de prix.

 

La photo est un métier extrêmement exigeant en termes de compétences.  
En même temps, pour la photo de bébés et d’enfants, tu es obligée d’avoir du lâcher-prise à un moment et laisser les enfants s’amuser. Tu dois créer la connexion avec eux ! Ce mix me plait très fort et cette confiance réciproque à instaurer est super riche.

Dans une époque de surconsommation d’images prises par téléphone, créer l’expérience de studio en famille et en retirer de vraies et belles photos qui dureront dans le temps, c’est offrir un cadeau unique, un héritage. S’il ne fallait transmettre qu’une photo, ce serait la mienne et je m’inscris un peu à ma manière dans l’histoire de ces familles qui a force devienne ma grande tribu !

 

 

Explique-nous ta préparation business chez JobYourself  ?

J’encourage tout le monde à le faire ! Seule, je n’aurais pas eu le recul et la rigueur nécessaires pour avancer sur mon projet. Grâce à l’intelligence collective, la vision des autres l’a enrichi.

Tu en ressors plus confiant et serein pour te lancer ! C’est aussi un plaisir de voir les projets des autres qui évoluent !

Toutes les étapes ont été fondatrices.
Je me considère comme quelqu’un d’organisée mais jamais je n’aurais été capable de fournir pareille structure et cadre à mon projet.

 

 

Photo par Lidwine de Bonhome

 

JobYourself m’a sauvé en plein COVID19 !

JobYourself m’a littéralement sauvée pendant cette période de COVID…
Sans ça, j’aurais dû me lancer dans une recherche un emploi. Avoir cette sécurité financière m’a permis de me poser et de rebondir dans cette crise de Covid

Je me suis formée sur des techniques. J’ai testé des lumières sur mes enfants qui posaient pour moi. J’ai amélioré mes connaissances en post-production. Bref, j’ai pris ces temps pour apprendre et m’améliorer de façon sereine.

Avec le recul, j’ai appris bcp aussi sur moi en cette période.  J’ai appris que je pouvais gérer des situations de crise pour trouver des ressources en moi et continuer à avancer.

 

 

L’oeil de son coach : Antoine Cervinka 

« Il y a quelques années, Gaelle a eu un déclic pour la photographie et ne s’est plus arrêtée depuis. 

Etant proche de ses instincts et de ses émotions, elle a transposé ses valeurs familiales dans son nouveau métier. C’est donc tout naturellement, qu’elle s’est spécialisée dans les photos de famille.

Gaelle a l’art de mettre à l’aise et de capter le sourire parfait quand il montre le bout de son nez.

Ses talents et sa sensibilité ne l’empêchent pas d’être très organisée et de créer ses opportunités.

Avec la crise du Covid, elle a renforcé ses compétences, ce qui lui a permis de développer ses prises de vue en extérieur et d’aborder de nouveaux styles.

Gaelle sait ce qu’elle veut et va jusqu’au bout de ses objectifs.

Après le confinement, lorsqu’elle va pouvoir pleinement réouvrir son studio, Gaelle aura une offre variée qui fera décoller son projet vers de nouvelles aventures. »

 

Être entrepreneuse c’est… ?

 

 

Apprendre à se connaitre à s’accepter. Je n’ai pas envie de dire c’est “la liberté”, “le rêve” car il faut une bonne dose de rigueur pour être son propre patron. Être à la fois son employé et son patron, son service administratif et sa compta reste un grand challenge !

  • être entrepreneuse, c’est créer et cela passe par une bonne compréhension de ses émotions. Il faut savoir s’écouter, ne pas être dans le jugement de soi.  J’ai pu le faire dans des périodes où y a moins de travail. C’est un chemin fondateur : je suis certaine de la valeur de mon projet, je sais que je peux y arriver !
  • apprendre à rebondir et se réinventer c’est la plus grande des forces d’un entrepreneur.

 

JobYourself en 1 mot ?

“JobYourself c’est la main qui t’accompagne et qui te donne confiance et le gros coup de pied aux fesses qui te permet d’avancer.”

Tu as les échéances à respecter, qui accélèrent ton projet. Normalement, tu ne te les imposerais pas à toi-même. C’est une rigueur à avoir et c’est très avantageux.

 

 

Un message à ceux et celles qui veulent se lancer ?

Faire JobYourself à 1000% !
Sécurité financière, sérénité, avancer plus vite que toute seule !

 

 

 

Ta vision future ?

Après mon parcours, il n’y a pas d’alternative : je suis photographe et je le reste !
Mon rêve est d’avoir un studio photo qui n’est pas chez moi, pour le dissocier de ma vie privée.

Un autre projet : puisque le télétravail est devenu la norme avec le COVID, je veux développer de la photo en extérieur en mode “lifestyle pique-nique, balade, repas” et chercher l’émotion dans ces moments-là ! Je sors de ma zone de confort du studio car c’est un travail de lumière naturelle !  

 

 

Contactez Gaelle

Chaussée de malines 205
1970 Wezembeek-Oppem